La M’aLR devient MaOM

par | Déc 15, 2017 | Digital, PROJETTE | 0 commentaires

REFONDER DANS LA CONTINUITÉ

Pour reprendre l’analogie architecturale et même si par nature elles sont peu visibles, les reprises en sous-œuvre engagées au sein de la Maison de l’architecture du Languedoc-Roussillon sont désormais en grande partie achevées. Elles sont le résultat d’un engagement constant depuis plus de deux ans pour doter la maison de l’architecture d’outils qui lui permettront de proposer des projets encore plus ambitieux et de vous accueillir toujours plus nombreux. L’objectif était de donner une nouvelle base technique sans que cela ne se fasse au détriment des actions en cours. Cette partie accomplie, Il est donc temps pour la maison d’achever sa mue et de découvrir un peu ce que l’on vous prépare.

En prenant la direction de la Maison de l’architecture en Décembre 2016 c’est à cet objectif que j’ai décidé de consacrer mon engagement au sein de la maison de l’architecture car ils assurera un socle robuste à nos actions. Aujourd’hui après presque un an et fort d’un travail amont qui porte ses fruits, la maison achève sa transformation.

L’année passée a vu la maison relever des défis dans plusieurs domaines dont le premier portait sur ses actions historiques. Je tenais ici à remercier l’ensemble des équipes qui ont participées cette année à notre réussite. Archicity ne cesse plus de devenir une action connue et reconnue, Projeté de vous proposer des rendez vous avec des architectes et/ ou des cinéastes, les enfants de découvrir les joies de l’architecture grâce à nos équipes et le public de découvrir des projets toujours plus ambitieux. Je tenais aussi à remercier nos partenaires institutionnels et industriels qui nous soutiennent et sans qui la maison ne serait pas. C’est une réalité et grâce à leur engagement la maison porte et continuera de porter toujours plus de projets.

La structure de la Maison de l’architecture nécessitait pour être plus performante la mise en place d’outils pour simplifier les tâches chronophages pour l’association tant sur les volets communication que sur ceux de la gestion ou de la collaboration. A cette fin la maison a mis en place depuis deux ans maintenant une plateforme digitale qui permet aujourd’hui de s’assurer une communication interne efficace et une collaboration déportée efficace. Cette partie technique, invisible n’en était pas moins vitale pour permettre à la maison d’être aujourd’hui plus efficiente tout en lui donnant un potentiel de travail supérieur à celui dont elle disposait.

La vitrine digitale de la maison est elle aussi au bout de sa gestation avec pour objectif d’offrir un espace plus ouvert, présentant de manière claire et synchronisé les actions. Cette transformation ne sera pas uniquement superficielle, la maison a repensé son fonctionnement interne de manière profonde. Le constat est celui d’une association perçue comme imperméable alors qu’elle devrait être perçue comme un outil puissant au service de la culture architecturale, partagé par tout les acteurs. Cette transformation aura lieu au niveau des dimensions humaines et spatiales de la maison de l’architecture.

Humain parce qu’aujourd’hui la maison soumettra et ouvrira systématiquement ses actions à des propositions et appels à projets publiques. Cette décision doit nous permettre d’assurer l’identification de la maison de l’architecture comme une plateforme dynamique ouverte, porteuse de projets et dans laquelle je l’espère de nombreuses équipes trouveront leur place grâce à un système de sélection transparent et collégial ouvert à un mode de financement diversifié. La maison doit devenir un espace du possible.

Spatial car les locaux de la maison, s’ils nous privent aujourd’hui d’une véritable exposition auprès du grand public nous ont aussi poussé à penser et agir autrement. Si la dimension digitale est une part essentielle de tout projet aujourd’hui, elle ne saurait se substituer à un espace d’échange physique. Les projets qui devront être portés à l’avenir le seront de plus en plus par des équipes pluridisciplinaires et là aussi la notion d’espaces de collaboration transdisciplinaire est retenue. A défaut d’un espace propre, la maison doit en attendant raisonner autrement de manière plus dynamique, bref habiter l’infini.

Je souhaite enfin aussi voir la maison de l’architecture devenir non seulement un espace de diffusion culturelle mais aussi un espace à l’écoute du public, attentif à ses considérations, ouvert à ses remarques pour mieux remplir sa mission, mieux répondre aux attentes. Échanger implique aussi de comprendre le point de vue de l’autre, de lui donner voix c’est ce à quoi nous travaillerons toujours plus.

2017 Une année charnière

Avec la livraison de l’exposition “Quatre grands ensembles en Occitanie”, 2017 ne pouvait déjà qu’être une année particulière à priori…

C’était sans compter sur :

  • Les 40 ans de la loi sur l’architecture avec une somptueuse soirée coorganisée par le conseil Régional de l’Ordre des Architectes.
  • La remonté en régime des archicity qui avaient un peu souffert de la crise, sans oublier nos actions phares projeté, atelier kapla, les actions de sensibilisation.
  • La fusion des régions qui obligent les ordres à fusioner, les maisons n’y étant pas tenues, nous avons depuis trois ans déjà préparé le terrain d’une meilleure collaboration.
  • Le changement de nom de la Maison de l’architecture qui échange Languedoc-Roussillon pour Occitanie méditerranée avec ce que cela entend d’ouverture.
  • La mise en place d’une plateforme collaborative pour permettre aux porteur de projets de disposer d’outils performants où qu’ils soient sur nos territoires.
  • La refonte du site internet avec une réflexion pour être plus efficient sur les réseaux sociaux.
  • La mise en place de billetteries numériques pour rendre nos actions toujours plus accessibles.

C’est donc une année chargée que nous avons connue, et je tenais à ce titre à remercier l’ensemble de l’équipe, administrateurs, chargé de mission, bénévoles, stagiaires, qui année après année nous permettent de remplir notre mission sur un territoire toujours plus vaste.

 Le Projet 2018

“Si la maison a toujours su porter des projets ambitieux, pertinents, complexes, la débauche d’énergie nécessaire était colossale et par là même ne rendait pas hommage à nos actions. Il fallait rendre la maison efficiente, plus agile, contemporaine, ouverte, capable d’accueillir d’un part le public et de fournir les outils à ceux qui veulent agir.

Les chantiers colportent toujours leurs aléas et celui-ci n’a pas échappé à cette règle. Partie avec une ambition modeste, c’est finalement un projet ambitieux qui est aujourd’hui devant vous. D’un simple ajustement de site, la maison termine avec une infrastructure pointue.

Aujourd’hui et dans un futur proche, vous percevrez ces changements à la fois en tant que public, mais aussi du côté de nos équipes. Il fallait effectivement mieux communiquer, mieux gérer, mieux partager, mieux rayonner sur notre territoire.

Je vous invite donc à profiter de ce nouvel espace de communication que sera notre nouveau site internet, et invite les équipes qui le souhaite à passer de l’autre côté du miroir”

 

 

L’année qui s’ouvre sera l’occasion de voir enfin fructifier le fruit de notre labeur et pour notre public de découvrir et de profiter de toujours plus d’actions et d’interactions avec le champ architectural. Vous retrouverez bien évidemment nos actions phares, et pourrez profiter de notre engagement, assurément.

Le travail achevé en 2017 laissera une place plus importante à des évolutions visibles, tangibles, concrètes. A commencer par l’adoption d’un nouveau nom, d’un nouveau site internet et d’un nouveau logo. Les ressources seront plus disponibles pour s’employer de nouveau sur les actions existantes et à la concrétisation de nouveau projets.

On vous donne donc rendez-vous en 2018.

 

Share This